L’ENS de Lyon a été interdite par les étudiants

L’ENS de Lyon a été interdite par les étudiants

Ils veulent perturber l’extrême droite, alors qu’ils préparent leur combat, quel que soit le résultat des élections. Vendredi matin, des étudiants ont bloqué le site de Descartes pour l’ENS de Lyon, faisant écho aux récents déménagements parisiens ainsi qu’à ceux de Lyon, comme la fermeture de Science-Po la semaine dernière.

Un mouvement indépendant, soutenu par le Syndicat des étudiants de l’Écharde, pour protester contre l’affiche du second tour. “On n’est pas dans une position de non ou de non, on ne met pas Marine Le Pen et Emmanuel Macron sur le même plan. Mais on n’a pas bougé non plus pour épargner Macron”, assure Max, étudiant en master, de peur de voir “le l’émergence d’idées d’extrême droite et la violence de ses militants année après année », ces étudiants universitaires préparent aussi un « rapport de force à la lumière des luttes à venir ». Ils déclarent « pour les cinq prochaines années, quelles qu’elles soient, un mobilisation dans la rue », notamment pour « la défense de l’enseignement libre, gratuit et public ».

Au moment d’écrire ces lignes, cet après-midi, le mouvement attendait la fermeture administrative de l’école, afin de libérer Monod et de rassembler élèves et personnels pour une réunion publique.

Leave a Reply

Your email address will not be published.