Visite médicale de première année annulée pour fraude à Saint-Quentin-en-Yvelines

Visite médicale de première année annulée pour fraude à Saint-Quentin-en-Yvelines

Le test d’anglais a été annulé pour cause de fraude à la faculté de médecine de Saint-Quentin en Yvelines.

Coup dur pour 700 étudiants en première année de médecine à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ). Après un an de travail acharné, la sortie tant attendue a été reportée en raison d’une fraude aux examens. « Psychologiquement, c’est très difficile d’y revenir quand on pense que c’est enfin terminé » Clarice, étudiante en première année de majeure en études de santé (BAS) confirme. Comme ses camarades, la jeune femme devra reporter ses vacances, reprendre des révisions et repasser un test d’anglais dans deux semaines.

A lire aussi – Promotion pour les étudiants en médecine soupçonnés de tricherie aux examens : Il s’agit d’une fraude à l’échelle industrielle.

Mercredi, les élèves de première année ont passé leur QCM d’anglais sur tablettes numériques. Après le dernier examen, le lendemain à 11 heures, on leur a dit que l’examen de la veille avait été reporté à une heure plus tard le même jour. “Lorsque nous sommes revenus dans la salle pour recommencer les tests, ils nous ont demandé de faire des tests sur les tablettes pour voir si elles pouvaient être utilisées comme traducteur” explique Clarisse. Une demi-heure plus tard, les étudiants sont libérés et apprennent que l’examen a de nouveau été reporté. L’administration justifie alors le report dans un mail : “En raison des problèmes techniques avérés permettant l’accès à la fonction de traduction sur certaines tablettes, les membres du jury ont considéré qu’il y avait eu un manquement à la justice parmi les étudiants et ont donc décidé de ne pas valider les résultats de ce test. Les membres du jury jury a décidé de repasser l’épreuve le mardi 10 mai à 9h30.

Le test sera désormais sur papier

“Quand nous avons appris la nouvelle, nous avons tous été choqués. Je ne connais personne qui a triché, je pense que ce doit être une petite minorité.” explique Clarisse. De plus, lorsqu’on demande aux élèves d’essayer, elle constate que sa tablette est incapable de traduire le questionnaire. La jeune femme n’est pas en colère contre les tricheurs mais proteste contre l’inaction du jury. “Ils étaient plus intelligents que les autres, mais l’université s’est trompée si les conditions d’un examen équitable n’étaient pas réunies.” Pour Clarice, l’annulation de l’événement était une nécessité absolue : “C’est de la compétition, et même si le coefficient est très faible, tout est important pour se classer” . Et pour prévenir les fraudes, l’administration abandonne les tablettes et annonce que la prochaine session Des sujets et des grilles de QCM édités sur papier seront mis en place.

Les examens de deuxième année ont déjà été annulés pour la même raison.

En décembre dernier, des étudiants en deuxième année de médecine à l’UVSQ étaient déjà accusés de tricherie. À l’époque, les élèves profitaient du laissez-passer QCM à distance pour compléter en équipe. Les candidats avaient détecté une fraude dans le taux anormalement élevé (17/20) du test et la fréquence d’erreurs identiques parmi les étudiants. Le professeur Jilali Annan, doyen du Collège Simone-Veil-Santé de l’UVSQ, a déploré le comportement de ses étudiants et déploré “Fraude à l’échelle industrielle”.

*Nom changé

Leave a Reply

Your email address will not be published.