Éducation : Comment s’est développée l’école Jumhouria entre 2017 et 2022 ?

Éducation : Comment s’est développée l’école Jumhouria entre 2017 et 2022 ?

Emmanuel Macron vient d’être réélu pour cinq ans : ce sont les mutations que l’éducation et l’école ont subies depuis son arrivée au pouvoir.

2017 – 2022, et maintenant 2022 – 2027 : Emmanuel Macron coupe son travail ! Alors que le ministère de l’Éducation annonce de grands progrès depuis son arrivée au pouvoir, Il reste encore à faire. MCETV vous explique tout !

Éducation : Cinq ans de changement

L’école est très touchée par le virus

Car en cinq ans, les écoles ont changé. Mais surtout, il faut commencer par ce qui a perturbé plus de la moitié du premier quinquennat de Macron : le Covid. Le président et ses ministres ont vraiment tout tenté pour maintenir les écoles ouvertes.

Ainsi, sauf lors du premier confinement, Les classes ont pu rester ouvertes. Même le ministère de l’Éducation se vante que le niveau n’a pas baissé. Mais L’apprentissage mixte s’est développéconditions fortes.

En fait, les étudiants semblent maintenant pouvoir travailler à la maison, ainsi qu’à l’école. Les enseignants aussi Ils ont dû changer leur chemin. Alors ces cinq dernières années ont changé l’école en demandant une adaptation constante.

Enseigner à une petite classe

C’était l’une des promesses du candidat Macron en 2017 : réduire le nombre de cours. Surtout le fondateur de CP. Parce que les chiffres sont difficiles à entendre : lorsqu’ils entrent en sixième, Certains élèves ont un niveau CP en lecture. Nous avons donc dû changer.

Sur son site Internet, le ministère de l’Éducation se targue de réduire la taille des classes. Objectif atteint : Un maximum de 24 élèves par classe de CP.. Une façon d’aider les enfants à apprendre à lire, écrire et compter avec un enseignant moins occupé.

Le réservoir a changé

Une grande réforme de ce cycle quinquennal, celle du baccalauréat. La fin des flux S, ES et L., l’amorce d’un tronc commun et le choix des options : le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, a tout changé. Ça n’a pas vraiment marché.

entre deux Parcoursup qui touche sa part de cash Chaque année et les maths devraient revenir en tronc commun, les cinq années n’ont pas été parfaites. Mais le ministère annonce que Deux tiers des élèves réussissent le nouveau baccalauréat.

Ressources augmentées

Bonne nouvelle pour le ministère de l’Éducation : ses moyens ont augmenté. 13% d’augmentation Passer de 48,8 à 55,2 millions d’euros. Belle montée. Mais cela doit aussi être compensé par le nombre d’accusations portées contre le ministre.

Car d’autre part, le ministère accueille aussi la jeunesse et les sports, qui avaient leur propre service auparavant. Cela indique donc une volonté d’allier jeunesse, école et sport. Comme dans le projet de président élu.

Emmanuel Macron veut déjà 30 minutes de sport par jour à l’école. Il faudra donc disposer les moyens. Pendant ce temps, le budget a gonflé. Il y a aussi plus de personnel de l’école primaire avec Création de 12 095 opportunités d’emploi dans toute la France.

Éviter l’exclusion

Dernière victoire déclarée du ministre : la lutte contre l’exclusion. Que ce soit dans les domaines prioritaires de l’éducation, des enfants handicapés ou du harcèlement sexuel, le ministre annonce des succès majeurs.

Et donc , 400 000 élèves handicapés suivent des cours Avec de l’aide. Quant aux zones plus complexes, les couches ont changé. Plus petits, ils permettent de mieux apprendre. Cela laisse espérer de réels progrès !

Leave a Reply

Your email address will not be published.