Le lycée du Puy du Fou ouvre en septembre avec des cours le matin et des aventures passionnantes l’après-midi

Le lycée du Puy du Fou ouvre en septembre avec des cours le matin et des aventures passionnantes l’après-midi

En Vendée, le nouveau lycée du Puy du Fou sera dirigé par l’ancien directeur des études préparatoires au collège Stanislas à Paris.

Désormais, les lycéens n’auront plus à choisir entre aller au parc d’attractions ou aller à l’école. Le 5 septembre, entre 25 et 28 élèves de deuxième année seront de retour aux Epesses, face au Puy du Fou en Vendée, qui fêtera cette année ses 45 ans. La maquette pédagogique et les bâtiments sont encore en construction. Mais tout sera vraiment bon et prêt pour cet été.engagement à figaro étudiant François Rocher, le nouveau directeur de l’Académie du Puy du Fou, qui quitte ses fonctions de directeur des classes préparatoires du prestigieux Collège Stanislas à Paris, après 18 ans de bons et loyaux services. L’année prochaine, ce sera le rôle du premier chapitre à s’ouvrir, suivi l’année suivante d’une station. D’ici 2023, un deuxième chapitre s’ouvrira.

A lire aussi – Retrouvez les résultats du bac sur le site du Figaro

Continuité d’un projet pédagogique initié par Nicolas de Villiers, fils de Philippe de Villiers, qui dirige les Puys du Faux. Une école primaire a déjà été ouverte en 2015, et un collège en 2018. De nombreuses écoles privées sont hors contrat, c’est-à-dire non subventionnées par l’État. “Je dirais plutôt que c’est une ‘école indépendante’, qui donne moins l’impression d’être sortie des sentiers battus”François Roucher identifie.

Cours de mathématiques et d’histoire le matin, cours de cascade le soir

Ce lycée bénéficiera de méthodes pédagogiques innovantes. “Nous voulons que ce projet ait une dimension intellectuelle et artistique qui se nourrisse l’une l’autre.” Comme pour leurs camarades de primaire et de collège, les lycéens auront un emploi du temps qui leur permettra de combiner cours théoriques le matin et l’après-midi et cours de spectacle vivant en fin de journée. Danse, théâtre, équitation, combats et cascades seront présentés, mais aussi des activités liées aux métiers d’art. “Ils choisiront entre une majeure et deux, contrairement à leurs plus jeunes copains qui touchent à toutes les majeures.” L’objectif de François Rocher est également de permettre aux étudiants de bénéficier d’expériences professionnelles au sein du parc, “plutôt que première classe”. Puis l’année prochaine. L’avantage de ne pas contracter est que les organisations ont plus de flexibilité dans leur réglementation. “Compte tenu du programme scolaire et des activités artistiques, les lycéens auront parfois des journées chargées, commençant à 8 heures du matin et se terminant parfois vers 18 ou 19 heures.”François Rocher confirme.

“Nous recherchons des jeunes qui ont une affinité avec les arts”François Rocher, directeur de l’Académie des Puys de Vos

Pour postuler, les étudiants doivent soumettre leurs bulletins scolaires pour l’année en cours et l’année précédente. Ils écrivent également une lettre de motivation, et leurs parents aussi. Le tout doit être envoyé à l’adresse mail suivante : academy@puydufou.com. “Il n’y a pas de choix radical. Nous recherchons des jeunes qui sont dans la première moitié de leur classe, et qui ont surtout l’attrait des arts. Il faut aussi qu’ils aient de la motivation et le sens du collectif.” Pour la rentrée, les effectifs sont quasiment complets. “Il reste une ou deux places”, raconte le nouveau directeur de l’académie. Parmi les élèves déjà inscrits, les deux tiers d’entre eux sont en réalité les actuels élèves de troisième du Collège du Puy de Fou qui s’apprêtent à poursuivre leur formation dans le même établissement. Tous les enseignants ont été recrutés. Ce n’était pas difficile. Je voulais qu’ils aient déjà une expérience de lycée depuis plusieurs années., a commenté le directeur de l’Académie du Puy du Fou. Cependant, l’école prévoit d’embaucher des assistants linguistiques pour faciliter l’apprentissage oral de l’anglais avec des anglophones natifs.

Familles d’accueil pour les étudiants qui viennent de loin

Pour venir à l’école, il n’y a pas de bus loué pour les élèves. Les familles s’organisent pour déposer leurs enfants et les récupérer. Au lycée, 10% viendront des régions de France autres que la Vendée. Si l’Académie du Puy du Fou n’a pas encore d’internat, elle veille néanmoins à maintenir les parents et l’élève en contact avec la famille d’accueil. Contrairement aux écoles élémentaires et intermédiaires, le lycée sera mixte. Comme tous leurs camarades, ils porteront également un uniforme, qui sera cependant différent des autres, « Pour différencier les niveaux de classe et marquer le passage au lycée »note François Rocher.

Prix ​​raisonnables pour contrat non spécial

Les prix restent très raisonnables pour une école sans contrat. Si à l’école primaire, les familles doivent payer 950 euros par an, les collégiens doivent payer 1950 euros, et les lycéens 2 400 euros. Pour tous les élèves, un droit d’inscription de 250 euros s’ajoute, notamment pour s’acquitter de la taxe d’uniforme. François Rocher attend avec impatience la rentrée. “J’ai hâte de rencontrer les nouveaux élèves. C’est déchirant de quitter Stanislas, mais excité et impatient de ce nouveau départ.Qui sait, on verra bientôt les visages de ses élèves dans les émissions Vikings, Secret of the Lance ou Last Panache dans quelques mois.

Leave a Reply

Your email address will not be published.