Photo polémique : Quel groupe identitaire entourait Jean-Michel Blanquer le soir de l’élection ?

Photo polémique : Quel groupe identitaire entourait Jean-Michel Blanquer le soir de l’élection ?

Une photo du ministre de l’Éducation nationale a été publiée sur les réseaux sociaux, debout à côté de militants du groupe Nemesis. Interpellé en privé par le syndicat des enseignants, Jean-Michel Blanquer a dénoncé une “manipulation grossière” qui “ne doit tromper personne de bonne foi”.

Mardi 26 avril, Jean-Michel Blanquer a tenté de mettre fin à la polémique. Dimanche, lors de la réélection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, une photo a été prise de l’actuel ministre de l’Éducation nationale parmi des militants du groupe ennemi Némésis.

Le ministre sommé de s’expliquer

La photo divulguée publiquement montre le ministre derrière sept filles, dont l’une fait un geste obscène. Ils seront membres du groupe ennemimouvement d’extrême droite qui se présente comme féministe et anticonformiste, et a activement participé à la campagne du candidat Eric Zemmour.

Dans sa déclaration publiée sur son site Web, ennemi Elle revendique trois objectifs : “dénoncer toutes les formes de violence à l’égard des femmes”, “dénoncer l’impact dangereux des migrations massives sur les femmes occidentales” et “promouvoir la civilisation européenne, non pas comme réduisant les femmes au rôle de choses, mais comme le berceau de leur développement”.

Alice Cordier, responsable de ce groupe créé en 2009, a partagé la photo sur son compte avec le message suivant : “Hier, Jean-Michel Blanquer a tenu à nous assurer de son soutien après les résultats du second tour. Notre ministre sait que la difficulté de notre activité et des dangers auxquels nos militants sont confrontés au quotidien, donc Il a voulu nous le dire et nous l’en remercions.#blague (blague, ndlr)”.

ici, Intégrer un tweet Il a tenu à nous assurer de son soutien après les résultats du second tour. Notre ministre sait à quel point notre militantisme est dur et les dangers auxquels nos militants sont confrontés au quotidien, il a donc tenu à nous le faire savoir et nous l’en remercions.#plaisanter https://t.co/Tu1GoF2r9M

-Alice Cordier (@CorderAlice2) 25 avril 2022

Le groupe qui a profité du flow pour prendre une photo avec moi ne doit tromper personne de bonne foi

Bientôt les attaques contre le ministre se multiplient. Le Southern Education Union, par le biais d’un communiqué de presse, a exigé des explications. « L’œuvre du ministre Blanquer envoûte toute la profession. Même son de cloche du côté de la Fédération de La Voix Lycéenne.

Mardi 26 avril, Jean-Michel Blanquer a dénoncé sur Twitter, « La manipulation grossière d’un groupe que je ne connais pas qui a profité du stream du dimanche soir pour prendre une photo avec moi ne doit tromper personne de bonne foi. ne partage rien avec eux, je dénonce aussi la vulgarité du procédé et des gestes ».

La manipulation grossière de la “masse” que je ne connais pas qui a profité du stream dimanche soir pour prendre une photo avec moi ne doit tromper personne de bonne foi.
Je ne partage rien avec eux. Je dénonce aussi la vulgarité du procédé et des gestes

– Jean-Michel Blanquer (@jmblanquer) 26 avril 2022

Leave a Reply

Your email address will not be published.