L’enseignant qui voulait devenir directeur d’école sur 6 millions a été trompé

L’enseignant qui voulait devenir directeur d’école sur 6 millions a été trompé

L’éleveur Moussa Ba est sous le coup d’un mandat d’arrêt depuis le 7 avril, il a été jugé hier devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour menaces de mort, charlatan et escroquerie portant sur 6,7 millions de francs.

Selon le quotidien L’Opervatore, qui a publié la nouvelle mardi, il a finalement été condamné à trois (3) mois de prison et à une amende de cinq (5) millions de francs.

Bien que de nombreux cas de charlatanisme frauduleux aient été exposés et portés sur la scène publique, certains citoyens ne se sont pas encore réveillés. Ils sont toujours trompés par des charlatans et autres faiseurs de miracles.

Dans ce cas, un éleveur nommé Musa Ba a fraudé un enseignant nommé Sanu Kaur. A la barre, il a avoué les faits qui lui étaient reprochés à l’exception du délit de menace de mort. Il a admis qu’il lui avait donné de l’eau bénite deux fois, admettant qu’il lui avait causé du tort.

“Nous avons commencé la médiation et je lui ai versé 3 millions de francs CFA. Je peux vous dire que l’enseignant m’a demandé de l’aider à devenir directeur d’école”, a-t-il déclaré.

Se roulant dans la boue, Sanu Kaur raconte : « J’ai rencontré l’accusé au rond-point de Kis B. Ce jour-là, il m’a dit qu’il voulait aller à Pékin. lui a dit que j’étais un enseignant qui m’a donné son numéro et m’a demandé de l’appeler, une semaine plus tard j’ai appelé En me présentant son grand-père Demba Ba.

Et de poursuivre : “Après une séance de voyance, ils m’ont demandé 15 000 francs pour des sacrifices. Ils m’ont révélé beaucoup de choses sur ma vie, notamment sur ma santé qui se détériorait avant que j’entreprenne mon traitement. Ils m’ont averti de ne pas le trouver à Scat Urbam, derrière Pentola. Après avoir pris des bains mystiques, je lui ai donné Immédiatement 174 000 francs que j’avais dans ma poche. J’ai emprunté un million à mon frère pour l’envoyer sur l’Onde. J’ai été hospitalisé deux fois. On m’a dit que j’étais atteint de gin.

Sanu Kor a noté qu’il avait retrouvé ses esprits grâce à l’un de ses élèves qui lui avait donné un autre bain mystique. Il est mentionné qu’il est allé voir Musa Sou, qui l’a menacé. “Après de nombreuses négociations, c’est son homonyme à la présidence qui a décidé de payer mes dettes et m’a demandé de prendre 3 millions de francs. Après cela, je l’ai perdu pendant 16 mois. Je voulais payer mes dettes et démissionner avec ma conscience, ” Il suggère.

Selon l’avocat du demandeur personnel, le défendeur a reconnu les faits au service de recherche. Il se défend en disant : « Il a fait des propositions de paiement en présence de sa famille. Mon client lui a dit qu’il lui avait donné 700 000 francs CFA. Il lui a donné 3 millions. Il devait payer 3 millions dans les quatre mois ».

Le parquet a demandé l’application de la loi. Ana Daouda Ka, avocate de la défense, affirme que le crime de menace de mort est un crime farfelu.

La robe noire a plaidé : “Aucun élément du dossier n’a abouti. Sa famille a tout fait pour payer 3 millions de francs CFA”.

Enfin, après avoir délibéré conformément à la loi, le juge a acquitté l’accusé du crime de menace de mort avant de le condamner à trois mois de prison et à une amende de 4,7 millions de francs français.

Leave a Reply

Your email address will not be published.