“C’est un bon phénomène qu’on encourage” : ils quittent leur job pour devenir enseignants

“C’est un bon phénomène qu’on encourage” : ils quittent leur job pour devenir enseignants

Anciens salariés du secteur privé, comptable, chef d’entreprise, restaurateur… cherchent le sens qu’ils donnent à leur carrière et se sont naturellement tournés vers le métier d’enseignant. Une option qui vient affronter le phénomène de crise des métiers qui touche la profession depuis plusieurs années, le nombre d’inscriptions au concours ayant été divisé par deux en 20 ans. “un phénomène structurel », « pas seulement en France » et « dans certaines matières », Confirmé à France Info par Jean-Michel Blanquer.

Le travail aurait beaucoup de sens.

“C’est un sujet de grande vigilance, A cette occasion, j’ai félicité le ministre de l’Education, Mais aussi relativement optimiste. Une profession aurait beaucoup de sens au XXIe siècle. Nous aurons besoin d’enseignants. De nombreux métiers seront remplacés par la digitalisation, mais pas celui-ci. Je remarque que vous avez de plus en plus de gens, dans la quarantaine ou un peu plus, qui décident de faire une deuxième carrière en éducation civique comme enseignants des écoles parce qu’ils trouvent beaucoup de logique à le faire. ou en tant qu’enseignant du secondaire. C’est un bon phénomène que nous encourageons.”

746 postes vacants

Pendant plusieurs années, les résultats des concours pédagogiques n’étaient pas complets, sauf pour ceux destinés à la reconversion.

En 2021, selon les données du ministère de l’Éducation en juillet, 9 386 candidats ont été acceptés au concours de nomination des professeurs des écoles d’enseignement général (CRPE) pour pourvoir 9 876 postes vacants. Dont 213 pour 225 postes à l’académie de Nice.

carré parfait pour les conversions

La mutation accessible aux candidats en reconversion, justifiant d’au moins cinq années d’expérience dans le secteur privé, sans condition de diplôme (appelé « troisième concours »), est la seule mutation qui compte un nombre supérieur d’acceptations (700) numéro Les fonctions indiquées au début (689). A l’Académie de Nice, 19 postes ont été pourvus.

Allemand, maths, lettres bégayées

Même tendance au secondaire. 6 512 candidats ont été acceptés au Capes (Certificat d’Aptitude à l’Enseignement Secondaire) pour les 6 816 postes proposés, soit un déficit de 304, dont 172 pour l’enseignement de l’allemand, 100 pour l’enseignement des lettres classiques et 108 pour les mathématiques.

S’agissant de l’agrégation, concours pour le recrutement des enseignants du secondaire ou du supérieur, 2526 candidatures ont été retenues pour 2610 postes soit un déficit de 84 postes dont 17 pour l’enseignement des classiques et 56 pour les mathématiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published.