Enseignement supérieur : « Une bonne nouvelle pour les études de médecine » se félicite le représentant Ribert

Enseignement supérieur : « Une bonne nouvelle pour les études de médecine » se félicite le représentant Ribert

Le vice LREM en Saône-et-Loire Rémy Rebeyrotte se félicite de l’augmentation du nombre d’étudiants admis en études de médecine à Dijon.

Communiqué de Rémy Riberot

Il y a quelques semaines, avant de le rencontrer au Creusot, j’ai interrogé le président de l’Université de Bourgogne, M. Vincent Thomas, sur l’évolution du Numerus Clausus dans les études de médecine à Dijon.

Il m’a donné les numéros suivants :
– Avant la réforme, le Consortium des sciences de la santé pouvait accueillir 229 nouveaux étudiants en deuxième année de médecine.
– Au terme de la première année de la réforme Numerus Clausus, 271 ont été recensés. »

“Ces chiffres montrent l’évolution du nombre d’admissions, selon la loi promulguée en 2018.”

Par ailleurs, pour information, le recteur a indiqué à mes médias que le nombre d’étudiants en pharmacie a augmenté de 14 étudiants et de 3 en sage-femme.

La lettre qu’il m’adresse se termine par cette autre bonne nouvelle, même si l’on sait que former des professionnels médicaux ou pharmaceutiques prend du temps : à la rentrée 2022 une nouvelle filière dentaire va ouvrir et accueillir à Dijon. 30 étudiants.

Rémy Beyrouth
Député de Saône et Loire

Leave a Reply

Your email address will not be published.