Le système scolaire français est-il plus inégalitaire que partout ailleurs dans l’OCDE ?

Le système scolaire français est-il plus inégalitaire que partout ailleurs dans l’OCDE ?

A peine réélu, Emmanuel Macron voit son bilan, et ce qu’il compte faire de son deuxième quinquennat, se faire critiquer. Sur France Inter, François-Xavier Bellamy, membre du Parlement européen en France, a pointé du doigt l’éducation, accusant la politique du président. “Nous avons le système scolaire le plus inégal de tous les pays de l’OCDE, nos élèves sont classés derniers en mathématiques dans toute l’Union européenne”, a-t-il déclaré.

L’opposition est entrée dans les élections législatives et la droite tente de se faire une place. Mais cette affirmation est-elle vraie ? Certains internautes ont des doutes. 20 minutes faire un point.

Du faux

François-Xavier Bellamy dit que c’est un peu vrai. Si la France n’a pas un système scolaire inégalitaire, elle fait toujours partie des mauvais élèves. Une étude est menée tous les trois ans pour évaluer les connaissances des élèves de 15 ans dans l’OCDE et déterminer ce qu’ils peuvent faire de leurs connaissances. Il s’agit du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA).

“Comme déjà relevé dans les précédentes éditions de PISA, la France est l’un des pays de l’OCDE où le lien entre statut socio-économique et performance à PISA est le plus fort”, conclut-elle. L’écart économique en compréhension écrite indique que la France est parmi les pires. L’étude indique que les élèves issus de milieux socio-économiques distincts ont obtenu 107 points de plus que les élèves défavorisés. L’écart moyen dans l’OCDE est de 89 points. Seuls Israël et le Luxembourg ont un écart plus important que la France.

La France se situe également au-dessus de la moyenne de l’OCDE pour l’indice d’isolement des élèves en difficulté. C’est également le cas de la différence entre les établissements chanceux et défavorisés dans l’indice de pénurie de personnel ainsi que dans la pénurie d’équipements. Cependant, cette disparité dans le système scolaire n’est pas nouvelle. La tendance est la même pour les études plus anciennes et l’écart se réduit progressivement.

Dernier de la classe en maths ?

Cette même étude précise : « Les élèves français ont obtenu des scores légèrement supérieurs à la moyenne de l’OCDE en mathématiques et en sciences. Les Français ont un score moyen de 495 points, avec un score moyen de 489.

Pour l’UE, évoquée par François-Xavier Bellamy, il faut citer le International Student Assessment of CM1 in Mathematics and Science (TIMSS). Et là, la France n’est pas bonne élève. La dernière date pour 2019 indique : “Par rapport à l’évaluation TIMSS 2015, les performances des élèves français montrent une grande stabilité. Avec un score total de 485 en mathématiques, la France était en dessous de la moyenne européenne (527). Au moment de l’étude publié, ont expliqué le patron de l’Agence internationale de l’énergie et Thierry Rocher, que « cette baisse des résultats est une tendance de fond et de long terme. Il a ajouté: “Nos enseignants ont moins confiance en eux dans le traitement des mathématiques que ceux de l’Union européenne.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.