L’Université de Bourgogne-Franche-Comté au point de rupture

L’Université de Bourgogne-Franche-Comté au point de rupture

Dans un communiqué publié mardi 26 avril, la présidente du Grand Besançon Anne Vignot (EE-LV), et ses homologues du Grand Belfort (Damien Meslot, LR), du Pays de Montbéliard (Charles Demouge, LR) et de Vesoul Agglomération (Alain Chrétien, Horizons) ) a exigé “le respect des accords politiques sur l’enseignement supérieur et la recherche” dans la région.

Un texte adressé principalement au président de l’université de Bourgogne, Vincent Thomas, accusé de vouloir mettre en péril l’avenir de la Comue (communauté d’universités et d’établissements), Bourgogne-Franche-Comté. Cette structure est née après la fusion des régions, censées s’unir aux pouvoirs de la Ligue régionale et dont le siège a été établi à Besançon.

“Nous refusons de voir l’organisation actuelle démantelée à des fins de réinstallation”

« Le Président de l’Université de Bourgogne devant le Conseil…

Leave a Reply

Your email address will not be published.