Congés accordés aux enseignants pour corriger des épreuves spécialisées

Congés accordés aux enseignants pour corriger des épreuves spécialisées

Les élèves de dernière année sont dans les starting-blocks. leurs professeurs aussi. Les examens de spécialité pédagogique, initialement prévus en mars, ont été reportés du 11 au 13 mai, en raison de la pandémie de Covid-19 et de sa variante Omicron, qui a perturbé les écoles en début d’année. Un défi de taille pour tous : ces écrits valent le tiers de la note finale au baccalauréat. Reste un point de blocage pour les professeurs qu’il a appelés pour corriger les relevés de notes : Quand commençons-nous la tâche, courant mai de ce mois déjà chargé par les conseils de classe du troisième trimestre ?

Lire aussi Cet article est réservé à nos abonnés Baccalauréat 2022 : Inscription de report d’examens spécialisés

Les principaux syndicats d’enseignants sont intervenus et ont juste obtenu quatre demi-journées de congé d’enseignement. une Forfait maximum » utilisable “Sur sélection d’un enseignant, après approbation du chef d’établissement, entre le 17 mai et le 3 juin”, Edward Jeffrey, directeur général de l’enseignement scolaire au ministère de l’Éducation nationale, le précise dans un courriel adressé aux organisations représentées. La note formalisant ce dispositif doit figurer dans un dossier Journal officiel de l’éducation nationale Ce jeudi 5 mai.

“compromis raisonnable”

Pour les syndicats, cette décision confirme “charge de travail supplémentaire” Ce que comporte cette correction de relevé de notes – une trentaine, payable cinq euros pièce – en milieu d’année scolaire. Pour Sophie Venetiti, secrétaire générale du SNES-FSU, cette action “Aller dans la bonne direction”. Excitez SGEN-CFDT a “Progrès tardifs”. Pour SE-UNSA, qui se félicite néanmoins de cette évolution, “Ce temps de correction aurait gagné à être plus long car il est loin de couvrir le temps nécessaire.” Avant la réforme du baccalauréat, les enseignants notaient les examens fin juin, lorsqu’ils n’avaient plus cours. Le déroulement de ces épreuves spécialisées est le premier de ce second cycle du “Baccalaureate Blanker”. Ils ont été remplacés par une surveillance continue l’an dernier en raison de la pandémie.

Lire aussi : Cet article est réservé à nos abonnés Baccalauréat 2022 : les lycées travaillent sur le contrôle continu

Un engrenage supplémentaire dans l’organisation du baccalauréat n’inquiète pas les responsables d’établissements. “Cela me semble être un compromis raisonnable”, Bruno Bobkiewicz du SNPDEN-UNSA est le principal syndicat des chefs d’établissement, tandis que certains représentants des enseignants ont demandé une semaine entière de mise à pied. Pour le directeur, le nombre d’heures de cours manquées par les élèves sera limité, et la décharge se fait sur demande. Du côté des parents, la FCPE, par l’intermédiaire de sa co-présidente Carla Dugault, accueille “Avec miséricorde” Cet arrangement, alors que le porte-parole du PEEP, Laurent Zameczkowski, juge les parents “Il a abandonné, et a même été déçu, par ces nouvelles heures de cours perdues pour les élèves”.

Vous avez 20,56% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.