A l’académie Nancy Metz, sept “visothérapeutes” pallient le manque d’enseignants suppléants

A l’académie Nancy Metz, sept “visothérapeutes” pallient le manque d’enseignants suppléants

L’enseignement à distance est devenu un refuge à l’époque de Covid-19. Peut-il y avoir un remède lorsque les enseignants sont perdus ? L’Académie Nancy Metz entend répondre à cette question en préparant, sur une base empirique, un “Remplacement de la brigade numérique” : Sept professeurs de lycée, tous bénévoles, tous affectés à un collège ou lycée “plus proche de la maison” Ils pourront remplacer à distance des collègues absents par visioconférence, dans des établissements en manque de contractuels, comme nous l’expliquions dans l’entourage du recteur de l’université Jean-Marc Hoart.

Équipés d’ordinateurs fournis par l’employeur, ces ‘Visual Teachers’ pourront intervenir dans plusieurs classes, selon les besoins, avec l’aide d’assistants pédagogiques également affectés à l’occasion et chargés sur place du suivi des élèves.

un roman : Cet article est réservé à nos abonnés L’enseignement à distance, le lien faible de la crise sanitaire à l’école

Ce ballon d’essai, prévu sur une durée de deux ans, concerne les absences de courte durée et les disciplines qui rencontrent le plus de difficultés à l’emploi (langue allemande, mathématiques, etc.). De même pour les terres respectives – « Des zones très rurales et très isolées où il est difficile pour les candidats de se déplacer, Expliquez à l’université. Notre priorité est d’assurer la continuité du service public de l’éducation.

Réservations syndicales

Deux ans de crise sanitaire ont rendu la question prioritaire : en “nouvelle charte” J’ai montré aux professeurs, pendant un deuxième cinq ans, Emmanuel Macron a présenté l’idée du remplacement “systématique” professeurs absents. Il y a quelques mois, en pleine vague Omicron, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, lançait des appels aux étudiants et aux retraités, sans avoir, à ce stade, un bilan des alternatives qui avaient été faites. De cette façon.

Sur les sept postes proposés à Nancy Metz, quatre ont fait l’objet de demandes d’accès. L’expérience est sur le point de commencer ” Dans le plus vite possible “, dites-le à l’université. Les syndicats eux-mêmes ne cachent pas leurs réserves. Au sein du Comité Technique Académique, deux d’entre eux (FSU et FO) se sont prononcés contre le projet ; Deux autres (SGEN et UNSA) se sont abstenus. « Enseigner n’est pas seulement le savoir que transmet l’enseignant, mais aussi un lien qu’il établit en lien avec les élèves. » Remarques Patrick Walboom, du SE-UNSA-Nancy. Même écho SNALC. “L’enseignement à distance, en temps de crise, c’était une chose… mais y penser en temps normal, c’est pas naturel !”Son porte-parole, Jean-Remy Girard, est condamné.

Rue de Grenelle Peu de choses ont été communiquées sur cette expérience, si ce n’est pour s’assurer, ironie du sort, qu’elle n’a pas vocation à se généraliser.

Leave a Reply

Your email address will not be published.