La communauté éducative attend des précisions

La communauté éducative attend des précisions

ils sont dans Mise au point douce Ce pays ne leur convient pas. A quelques semaines de la fin de l’année scolaire, les représentants des écoles, à commencer par les professeurs de mathématiques, attendent toujours les détails du traitement destiné à cette spécialité au lycée. les directions leur viennent “en morceaux”, On regrette les acteurs syndicaux, et à travers la presse. Vendredi 13 mai, sur BFM-TV, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, a tenté de prendre des gages : le retour des mathématiques dans le tronc commun du premier degréconcernant “Ce sera sûrement le cas” A la rentrée 2022 et “Ce sera certainement confirmé dans les semaines à venir.”.

Il y a quelques jours, il a participé au même exercice de communication sur RTL : “Vous avez [aujourd’hui] Deux heures d’enseignement savant dans le tronc commun, peut-on ajouter, ce qui est l’engagement du proviseur, une heure et demie. » Avant d’ajouter : « Nous avons tout fait pour organiser le système, pour la rentrée prochaine, pendant trois heures et demie de sciences et de mathématiques dans le tronc commun de ceux [des élèves] qui ne sont pas spécialisés dans l’enseignement des sciences. » Et, peut-être, pour tout le monde depuis la rentrée 2023. La direction est donnée, mais l’annonce du départ du ministre lors du prochain remaniement ministériel, reste prudente. “Une période d’entre deux gouvernements qui se prolonge ne permet pas d’être plus clair”, On respire dans l’entourage de M. Blanquer.

C’est le sujet sensible des mathématiques qui a animé la campagne présidentielle. C’est ainsi qu’Emmanuel Macron s’est engagé à réintégrer les mathématiques au cœur de l’enseignement partagé. Ils en sont ressortis en 2019 en devenant un enseignement spécialisé qui – comme des dizaines d’autres majeures – est laissé au libre choix des lycéens.

“Rien ni personne n’est prêt”

Mais on se demande dans les institutions, comment on fait le saut ‘Trop rapide’, ‘Pas de texte formel’, ‘Pas de cadrage clair’ ? “Nous n’avons aucune base pour indiquer que nous nous présentons vers le début de l’année scolaire”, Regrette Sébastien Blanchenault, porte-parole de l’Association des professeurs de mathématiques en formation générale. “Rien ni personne n’est prêt pour la rentrée 2022” Bruno Bobkiewicz, Proviseur de l’École de Vincennes (Val de Marne) et porte-parole des Présidents des Etablissements SNPDEN-UNSA a également présenté.

Aucun ? d’une façon complète. Le Conseil suprême du programme, chargé de définir non pas les grandes lignes mais le contenu de cet enseignement, a publié ses premières propositions en ligne, jeudi 12 mai. « Nous n’avons pas proposé de programme temporaire pour seulement 40 % des élèves qui n’ont pas choisi l’enseignement spécialisé, comme cela pouvait être le cas à la rentrée 2022. Nous avons construit un projet pour tous les élèves de 1concernant Afin d’assurer le retour des mathématiques dans le tronc commun, un projet qui pourrait être mis en place en septembre 2023 », prévient le président de la commission Mark Sheringham. Soumis à consultation dans les dix prochains jours, il est encore possible de l’élaborer avant sa publication officielle.

Il vous reste 53,84% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.