Une lycéenne demande à changer de robe avant de passer l’examen du baccalauréat

Une lycéenne demande à changer de robe avant de passer l’examen du baccalauréat

La jeune fille a dû se changer pendant 30 minutes avant de passer l’examen du bac dans les toilettes du lycée.

Elle a été forcée de changer de vêtements pour passer l’examen du baccalauréat. Une jeune fille du lycée Ribot de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais, a été contrainte d’échanger son short, ses chaussettes fendues moulantes, sa blouse et sa veste en jean contre des vêtements jugés plus appropriés, selon des informations. Son du Nord.

Mercredi dernier, quelques minutes avant l’épreuve, le lycéen a été interpellé et convoqué par le proviseur. Ses vêtements sont jugés “indécents” par la direction de l’établissement et en violation du règlement intérieur.

“On m’a demandé de me changer avant le début de l’événement alors que mes vêtements n’étaient pas extravagants”, confirme l’étudiante au quotidien régional.

“Je ne peux pas laisser des problèmes arriver dans l’entreprise”

Le lycéen a déjà été appelé de nombreuses fois par le passé pour la même raison. Mais c’est la première fois que ce changement est demandé. Alain Prévost, président de la Fondation, le signale à nos confrères : « C’est souvent de la provocation. Je ne peux pas permettre que l’on crée des problèmes dans la Fondation au nom d’une tenue inappropriée. Mais ce dernier précise qu’il ne l’a pas menacé de son incapacité à passer l’examen du baccalauréat.

“Elle a tenu des propos déplacés. Je lui ai dit que si elle continuait ce comportement provocateur, je commencerais à imposer des sanctions qui pourraient atteindre le conseil de discipline”, ajoute le directeur.

Le directeur a invité les parents de l’élève à lui apporter des vêtements plus adaptés. Puis la fille a changé les toilettes du lycée une demi-heure avant l’examen. La jeune fille ne s’est pas emportée et estime que “l’administration poursuit les étudiants avec des méthodes originales”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.