La réforme du baccalauréat, les classes dédoublées, le Covid, les boulettes et les tensions : Jean-Michel Blanquer

C’est lui qui restera le plus longtemps au ministère de l’Éducation nationale. Que retient-on du bilan de Jean-Michel Blanquer ? Résumé des cinq dernières années.

Jean-Michel Blanquer quitte Rue du Grenelle après cinq années passées au ministère de l’Éducation nationale, une longévité sans précédent à ce poste. © AFP / Hans Lucas / Xose Bouzas

Tout avait pourtant bien commencé. Il était présenté comme le chouchou du président, lui-même de l’éducation nationale, ex-doyen, ancien directeur général de l’enseignement scolaire, ex-proviseur de la grande école de commerce l’Essec… Sur le papier, Jean-Michel Blanquer avait tous les papiers en sa main. Les deux premières années ont également été prometteuses et ont bénéficié d’une grande confiance, notamment entre les parents d’élèves et certains professeurs.

Mais son grand projet de réforme au lycée et au baccalauréat va s’attirer de plus en plus de critiques. Sur la méthode notamment : Certaines personnes ont parfois l’impression que les dossiers ont été fermés avant le début des consultations. Il apparaît comme un ministre, laissant peu de place au dialogue. Dans la hâte, il fait voter sa propre réforme pour qu’elle soit appliquée avant la fin du quinquennat. En juin 2019, une grève touche le baccalauréat pour la première fois de son histoire, les professeurs bloquant les relevés de notes et perturbant les résultats, l’état de béatitude touche à sa fin.

Sa gestion de la crise sanitaire accélère un divorce avec le monde de l’enseignement. Les directives parfois contradictoires, inexécutables, les annonces dans les médias, appliquées le lendemain matin, avant même que les travailleurs sur le terrain n’aient été informés, voire avant que les syndicats ne soient prévenus, dérangent de plus en plus. Cinq ans après le règne de Jean-Michel Blanquer, le ministre à la vie jusque-là sans pareille, qui s’est terminée au comble de la méfiance et du ressentiment, depuis la grève historique du 13 janvier. Nous vous résumons ces cinq années de Blanquer.

Blanquer ramène les airs

Dès ses premières semaines rue de Grenelle, Jean-Michel Blanquer veut rendre la liberté aux communes de choisir les rythmes de leur école. Elle publie un arrêté autorisant le retour non contraignant à la semaine de 4 jours. La réforme, difficile à mettre en œuvre par le gouvernement précédent en 2013, régresse significativement dans plus de 90% des communes.

Pour voir ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies réseaux sociaux.

Ces cookies vous permettent de partager ou d’interagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connecté ou d’intégrer des contenus initialement publiés sur ces réseaux sociaux. Il permet également aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Blanquer divise les saisons

La promesse d’Emmanuel Macron de redoubler les classes de CP et de CE1 dans les écoles de l’éducation prioritaire est une petite révolution. Classes en 12, là où les élèves apprennent le mieux, qui s’étend jusqu’à la grande section maternelle. En 2022, 346 000 étudiants bénéficieront du dispositif.

Blanquier fait sa loi

Contrairement à ce qu’il a dit – il n’aurait pas de loi à son nom – il propose une grande loi “sur l’école de la confiance”. Le projet de loi a été sévèrement contesté, en particulier « les établissements publics de connaissances de base », les congrégations scolaires et collégiales, et fait l’objet d’un veto du Sénat. Sous la pression, le ministre a abandonné cette procédure. En revanche, elle rend la scolarisation obligatoire dès 3 ans et rend l’école à la maison plus contraignante.

Blanquer veut faire résider les étudiants..et les écoles ?

Jean-Michel Blanquer veut développer une culture de l’évaluation à l’école. Prépare les épreuves en CP, CE1, VI, II. Un sujet sensible qui soulève des inquiétudes quant à la concurrence entre établissements.

Blanker bannit les mobiles

À la rentrée 2018, les téléphones portables ont été interdits dans les salles de classe et les cours de récréation des collèges. L’objectif est de réduire le temps que les jeunes passent devant les écrans.

Blanquer change d’escalier

Dès 2017, le ministre de l’Éducation nationale annonçait vouloir “Fin du bachotage”. Fin de cursus, contrôle continu, cours de spécialisation. Il a déjà tous les ingrédients pour y remédier lorsqu’il lance la consultation. Le « Nouveau Lycée » est né à la rentrée 2019 avec la réorganisation des filières, entre 12 majeures et un tronc commun, à l’exception des Mathématiques. Mais la crise sanitaire a freiné sa mise en place. La première cuvée, le baccalauréat 2021 se déroule en grande partie en contrôle constant. Seules les épreuves majeures de philosophie et d’expression orale sont organisées. Les épreuves spécialisées du baccalauréat 2022 ont été reportées au mois de mai en raison de l’épidémie de Covid. Jean-Michel Blanquer perd son pari que ses réformes seront mises en œuvre comme prévu avant la fin du quinquennat.

Renvoie la valeur de Blanquer (légèrement)

La question des salaires est anguille tout au long du quinquennat. Les salaires des professeurs de français sont inférieurs de 7 % à ceux des pays de l’OCDE en moyenne (20 % après 10-15 ans de vie professionnelle). Des prix sont décernés aux enseignants de l’éducation prioritaire. Une prime d’attractivité est accordée aux nouveaux enseignants à partir de 2021. Une prime informatique annuelle de 150 € est également accordée à tous. Malgré cela, le niveau des salaires ne suffit pas à enrayer la crise de l’emploi qui s’aggrave depuis 2018. Les concours d’enseignants ne sont pas parfaits dans certaines disciplines.

Blanker consulte les gestionnaires

Après que Christine Renon, directrice d’une fondation à Banten, se soit suicidée en septembre 2019, démontrant le malaise des directeurs d’école, Jean-Michel Blanquer a lancé une consultance pour améliorer leurs conditions de travail et leurs salaires. Les managers se voient attribuer des temps de sortie de catégorie supplémentaires, ainsi qu’un bonus.

Honneurs Blancair

L’assassinat de Samuel Bate secoue le monde de l’enseignement. 16 octobre 2020 : L’enseignant a été tué par un terroriste pour avoir montré un dessin animé dans la salle de classe. Son hommage national lui est rendu à la Sorbonne.

Pour voir ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre profil de navigation et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Blanquer laisse les écoles ouvertes coûte que coûte

Véritable devise, et titre de son dernier livre, Jean-Michel Blanquer continue de revendiquer « École ouverte » pendant la crise sanitaire. La France fait partie des pays qui ont fermé au moins une de ses écoles à cause du Covid. Mais son administration de masques, de tests et de changements constants de protocole est irritante et fatigante.

Blanker porte la jeunesse

« Portez simplement des vêtements normaux et tout ira bien.le ministre envoie au collège les jeunes collégiennes et lycéennes qui avaient été sommées de se présenter en jupe ou en blouse courte, pour protester contre le code vestimentaire jugé sexiste.

Pour voir ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies réseaux sociaux.

Ces cookies vous permettent de partager ou d’interagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connecté ou d’intégrer des contenus initialement publiés sur ces réseaux sociaux. Il permet également aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Téléguide Blanquer

Le ministre de l’Éducation se retrouve dans la tourmente après les révélations de Mediapart et Libération sur ses liens avec le syndicat Avenir Lysine. Les deux journaux mettent en avant cette organisation créée en 2018 et pilotée depuis la rue du Grenelle pour soutenir l’action de Jean-Michel Blanquer.

Blanker charge un peu vite

La pandémie a obligé tout le monde à travailler à distance. Mais lorsque les serveurs de la plateforme “Ma classe à la maison” sont devenus surchauffés en début de réservation en raison d’un trop grand nombre de connexions, le ministre de l’Éducation a mentionné Attaques informatiques de l’extérieur. Il pointe alors du doigt l’hébergeur OVH, victime d’un incendie au même moment, mais l’entreprise française dément avec véhémence. Le ministre parle-t-il un peu trop vite?

Exercices vides

C’est l’une des séquences qui aura fait sourire et qui restera dans les mémoires : février 2021, en déplacement dans une école parisienne avec Tony Estanguet, Jean-Michel Blanquer mouille la chemise pour faire la promotion des 30 minutes de sport par jour À l’école :

Pour voir ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre profil de navigation et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Jean-Michel Blanquer a également joué à la marelle dans une cour d’école et tenté des penaltys au football ces derniers mois.

Blanquer préfère les bons d’achat

Polémique en septembre 2021. Le ministre s’embarque sur une pente glissante que l’on connaît depuis longtemps à propos de l’allocation de rentrée : éviter les fraudes et Les achats d’écrans plats sont plus importants en septembre qu’aux autres périodes., il recommande de préparer des coupons. Sauf que même la remarque de Jean-Michel Blanquer est erronée, les achats de ce genre n’augmentent pas du tout à la rentrée, bien au contraire…

Vide, rejeter le milieu

C’est désormais officiel : l’écriture sur couverture est interdite à l’école. La circulaire envoyée par Jean-Michel Blanquer en mai 2021 aux doyens des académies et personnels de l’Education nationale interdit l’écriture basée sur le point médian.

Blanquer, l’anti farfelu

Refus “Idéologie éveillée” Elle se retrouve, à l’automne 2021, au cœur du lancement du Centre de recherche Jean-Michel Blanquer, le “Laboratoire de la République”. S’étant imposé comme un défenseur de la laïcité, le ministre avait déjà attiré l’attention en utilisant l’expression “La gauche islamique”à en juger par le fait qu’il était dévastateur “A l’université”Et “Quand l’UNEF succombe à ce genre de choses” ou alors “Dans les rangs de La France Insoumise”.

Blanquer interrompt trop vite

Début décembre 2021, le ministre de l’Éducation nationale, qui est également ministre de la Jeunesse et des Sports, a annoncé à tort que la France ne suivrait pas le boycott diplomatique lancé par les États-Unis des JO d’hiver de Pékin 2022. Alors que Quai d’Orsay l’a assuré qu’il attendrait une position commune au sein de l’Union européenne.

sombre à Ibiza

Les enseignants sont épuisés par les directives Covid, et ils sont complètement bouleversés par l’annonce d’un autre protocole dans la presse début janvier 2022. Jean-Michel Blanquer se retrouve face à une grève historique le 13 janvier : tous les syndicats y compris les chefs d’établissement. Dans la foulée, le ministre paraît encore plus vulnérable lorsque Mediapart a révélé qu’il était en vacances à Ibiza au moment où ces nouvelles consignes sanitaires ont été dictées.

Pour voir ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre profil de navigation et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Leave a Reply

Your email address will not be published.