Une fête totalement fausse à l’école secondaire Laval

Une fête à l’école secondaire Laval a complètement éclaté hier après-midi, à tel point que 30 policiers ont dû intervenir pour contrôler une foule d’une centaine d’étudiants devenus violents.

Gaz lacrymogènes, voitures de police fracassées, crachats, brindilles d’obus… Voici une brève photo d’un groupe d’adolescents qui se détériorent hier, vers 13 h, à l’école secondaire Horizon Jeunesse de Laval.

Nous avons reçu un appel pour interférer avec cette fête qui était bondée de 150 à 200 étudiants. Notre but était de confiner les jeunes dans les cours d’école pour leur propre sécurité, pour éviter qu’ils n’entrent en collision avec une voiture, par exemple », explique le lieutenant Geneviève Major, porte-parole du Service de police de Laval (SPL).

“Gros coups de pied”

Plusieurs vidéos de la cérémonie ont été postées sur Instagram en fin de journée. Nous voyons des adolescents agités entourant les voitures de patrouille.

Les étudiants ont commencé à lancer des branches sur nos voitures. Ensuite, les jeunes ont également donné des coups de pied aux voitures de police. On a fait des appels au calme avec nos micros, mais ils n’ont pas été écoutés”, raconte Mmoi Principale.

ouvrir une enquête

Ce dernier affirme qu’un policier a également été contraint d’utiliser du poivre de Cayenne comme “signal de protection et de défense”. Une jeune femme a été touchée par du poivre mais n’a pas été blessée.

Nous menons actuellement une enquête sur l’abus des voitures de police. Il n’y a pas d’arrestations pour le moment, mais elles viendront. ”

Geneviève Major note également que les agents du SPL ont repris le chemin de l’école vendredi pour faire de la prévention auprès des jeunes, après que cette fête ait mal tourné.

L’école s’explique

Contactée à ce sujet, la direction du lycée Horizon Jeunesse a indiqué avoir organisé “diverses activités ces derniers jours pour célébrer la Semaine de l’échange culturel”.

“Certains étudiants ont mal mangé, ce qui a provoqué une inondation qui a été vue hier. […] « La rentrée s’opère aujourd’hui avec des élèves concernés afin de promouvoir l’urbanisation, le civisme et les comportements attendus dans une société démocratique », indique Annie Jewett, du Service des communications de la Commission scolaire Laval.

Mmoi Goyette précise également qu’il est possible que des personnes non scolarisées aient assisté hier à cette fête à l’établissement.

Leave a Reply

Your email address will not be published.