“Ce que vous ferez sera de vos responsabilités”

Honorable Ministre, Cher Bab Ndiaye,

Au moment où je prends la plume pour m’adresser à vous, je vous assure d’abord : j’ai eu tellement à supporter les propos de certains seniors en politique que j’ai aujourd’hui à vous dire comment assumer vos nouvelles responsabilités. Je sais que nous n’apprécions pas vraiment les dispensateurs d’enseignements si confortablement ancrés dans le passé des certitudes, alors que nous sommes nous-mêmes en état de labeur, souvent pressés, sous la pression des événements, toujours confrontés à des difficultés singulières.

Donc mon propos n’est pas là.

Je tenais, en effet, à vous féliciter d’avoir accepté d’exercer ce beau et exigeant métier au service de l’Ecole de la République. D’abord parce que, qu’on le veuille ou non, vous incarnez la lutte pour l’égalité des droits et que de nombreux jeunes français qui s’en sentent souvent exclus pourront s’identifier à votre réussite. Vous pourrez le mesurer, comme je l’ai ressenti moi-même, aux paroles et aux regards de ces élèves que vous aurez l’occasion de rencontrer dans les écoles à travers le pays.

Ensuite parce que j’attends avec enthousiasme l’entrée des intellectuels dans l’arène politique quand ils en auront la possibilité. L’engagement politique n’est pas seulement une protestation constante sous couvert de débats d’opinion ; Elle peut aussi être l’aboutissement logique et légitime d’une réflexion, d’une action savante, d’expériences internationales et de visions du monde partagées, qui formulent

Leave a Reply

Your email address will not be published.