Un professeur d’université suspendu pour suspicion de harcèlement sexuel

Un enseignant de l’Université Purdue a été licencié parce qu’il était soupçonné de harcèlement sexuel. C’est l’élève qui a donné l’alerte sur le comportement de ce dernier. Et la présidence de l’université a confirmé dans un communiqué de presse avoir “suspendu un professeur de droit temporaire de ses fonctions le 2 mai et entamé des procédures de saisine du procureur général”.

L’université a déclaré avoir été “vigilante fin avril sur le comportement de cet enseignant vacataire à travers la Cellule de surveillance contre le harcèlement, les violences sexuelles et les violences sexuelles”. Il affirme que ce facteur temporaire a déjà fait l’objet de rapports dans d’autres universités.

Aucune enquête n’a été ouverte, selon le parquet

Selon ce communiqué, l’étudiante n’a pas “voulu porter plainte, afin que cette action ne perturbe pas sa période d’examens”. appelle le 20 minutesle parquet de Bordeaux note qu’aucune enquête n’est actuellement ouverte.

selon Sud ouestL’enseignant en question avait repris contact avec certains de ses élèves après sa suspension, pour leur apporter une aide dans la préparation des examens de rattrapage. Dans un courriel interne, l’université précise qu’il n’a plus le droit de s’adresser à eux en tant qu’enseignant, puisqu’il ne fait plus partie d’aucune équipe pédagogique.

Leave a Reply

Your email address will not be published.