Ils passeront le bac ukrainien cet été à Bordeaux

La France “a répondu positivement à la demande du gouvernement ukrainien de mettre à disposition des centres de test en France qui permettraient aux étudiants de passer un test d’entrée dans les universités ukrainiennes de manière non physique pendant l’été”, comme l’explique sur France Inter le ministère de l’Enseignement supérieur. et Recherche.

Plus de 500 abonnés

L’objectif est de permettre à ces adolescents de reprendre facilement leurs études en langue ukrainienne, dès la rentrée en septembre si nécessaire. Soit continuer à étudier en France, comme c’est le cas pour 18 027 d’entre eux, selon le ministère de l’Intérieur. La majorité (58%) était scolarisée en maternelle ou en primaire, et la possibilité de passer le ZNO ne représenterait que quelques centaines de jeunes (un peu plus de 500 inscrits la semaine dernière, selon France Inter).

Les épreuves, non physiques, portent sur trois disciplines : la langue ukrainienne, l’histoire de l’Ukraine et les mathématiques. Le ministère ukrainien de l’Enseignement supérieur a créé une plateforme numérique. Comme le rappelle France Inter, les cours en Ukraine ne se font qu’à distance depuis le début du conflit.

L’académie de Bordeaux accueille 900 étudiants ukrainiens.

Capture d’écran du site du ministère de l’Éducation nationale

Si Bordeaux, avec Paris et Marseille, est choisie comme l’un des trois centres en France pour ces événements qui auront lieu fin juillet ou début août, c’est parce que bien qu’elle n’arrive qu’à la septième place du classement d’académies accueillant des étudiants ukrainiens, elle compte 900 jeunes. Rejointe par elle, elle est la plus importante de l’ouest de la France.

Leave a Reply

Your email address will not be published.