Bac pro 2022 : correction histoire, géographie, éducation morale et civique

Les lycéens du Baccalauréat Professionnel ont réussi leur deuxième épreuve écrite générale toutes disciplines confondues : l’épreuve d’Histoire Géographique et d’Education Morale et Civique. Voici la solution standard.

L’épreuve demande de solides connaissances, notamment en histoire. Divers sujets ont balayé beaucoup de sujets différents.

Sujet du baccalauréat pro Geo History 2022 : Retrouvez le sujet complet : Documents, questions et compléments

Nos réponses sont écrites par des professeurs de lycée, et ils enseignent sur le sujet du test.

Première partie : Histoire (6 points)

Il vit en France en démocratie depuis 1945.

Question 1. Frise à compléter

Complétez la chronologie avec les événements suivants : – la loi sur la parité dans les élections, – l’élection du président de la république au suffrage universel direct, – le droit de vote à 18 ans, – la proclamation de la Ve République, – les femmes obtiennent le droit de vote (électrices et éligibles) (voir frise en annexe).

Deuxième question : définir le concept d’État-providence.

Un État-providence est une intervention de l’État pour soutenir financièrement la population par le biais de la sécurité sociale, de l’assurance-chômage ou des retraites.

Troisième question : justification de la phrase : “Dans les années trente glorieuses, les Français sont entrés dans la société de consommation.”

Après la Seconde Guerre mondiale, la France entre dans 30 ans de prospérité économique. Jusqu’en 1973, le pays a connu le plein emploi avec des taux de chômage historiquement bas. Les Français ont les moyens de consommer. Cela s’accompagne d’une augmentation de l’offre auprès des consommateurs, de la grande distribution et de la publicité, notamment dans le secteur de la quincaillerie.

Quatrième question : Expliquez en quelques lignes l’évolution de la place des femmes dans la société française depuis 1945.

Les femmes obtiennent le droit de vote ainsi que le droit d’être élues en 1944. Elles entrent progressivement dans la vie politique : 4 femmes deviennent ministres sous Valéry Giscard d’Estaing. Depuis 2000, la loi sur la parité impose l’égalité entre hommes et femmes sur les listes électorales.

De plus, les femmes obtiennent plus de postes de responsabilité et de droits personnels. Elles ont accès à la contraception avec la loi Neurwith et à l’avortement avec la loi Veil (1975). Ils ont des droits égaux parce que la discrimination à l’égard des femmes est interdite. Cependant, les combats continuent car l’égalité des droits n’est pas suivie d’une égalité effective dans la société dans de nombreux domaines (famille et salaires).

Deuxième partie : Géographie (8 points)

Sociétés et risques : anticiper, interagir, coordonner, s’adapter

Question 1. Décrivez l’événement qui a affecté la vallée de l’Ahar en juillet 2021 (Documents 1, 2 et 3)

La vallée de l’Ahar a connu de fortes pluies qui ont provoqué d’importantes inondations. Au lendemain de cette catastrophe, de nombreux foyers ont été privés d’électricité, et il y a eu d’importants dégâts matériels mais aussi des victimes (disparitions et morts).

Question 2. Réalisez un schéma de fond en annexe sur lequel apparaîtront le titre, la légende et les éléments suivants : Niveau atteint par l’Ahr en crue – Zones ayant survécu à la crue – Zones résidentielles endommagées – Connexions secourues – Connexions endommagées (voir carte en annexe)

Question 3. Énumérez les éléments qui décrivent cet événement comme une catastrophe naturelle. (Documents 1 et 2)

C’est une catastrophe naturelle car le lit de la rivière a inondé l’agglomération : « Fortes pluies, mauvaises inondations, catastrophe climatique »

Questions 4. Attribuez la responsabilité aux responsables locaux pour la gestion de la catastrophe. (Document 3)

Les responsables locaux sont accusés de négligence : les mesures nécessaires n’ont pas été prises avant les fortes pluies et les inondations pour avertir les habitants. Les autorités n’ont pas évacué les habitants de Wadi Ahar malgré les avertissements météorologiques. Ce processus n’a pas été exécuté explicitement ou avec retard.

Cinquième question : Analyse du traitement médiatique des inondations dans la vallée de l’Ahr : aspects de la catastrophe mis en lumière et limites de ce traitement.

Le côté dramatique de la catastrophe a été souligné. En effet, l’information décrit le nombre de victimes, les dégâts matériels, les moyens utilisés pour assurer la sécurité de la population, ainsi que le traumatisme émotionnel d’un tel événement (“malaise”). Il veut insister sur le changement climatique, les causes de ce type de catastrophe, et l’urgente nécessité de changer les modes de vie.

Malgré les moyens qui ont été mis en œuvre pour réduire les conséquences de cette catastrophe (prévention), cela n’a pas empêché d’importants dégâts humains et matériels.

Troisième partie : Education morale et civique (6 points).

La démocratie à l’ère numérique

Question 1 : Déterminer la place du numérique parmi les principaux moyens d’information en France en 2019 (Document 2)

Le numérique est le média le plus utilisé après la télévision dans les médias en France avec 64% des sondés.

Question 2. Énumérez les principaux risques liés à l’utilisation des médias d’information numériques pour la démocratie. (Document 1)

Les principaux risques liés à l’usage du numérique sont la désinformation diffusée, l’algorithme qui empêche l’internaute d’être confronté à des avis contradictoires et la manipulation d’opinions au travers d’une « bulle de filtre ».

Question 3 : Expliquez comment « la technologie peut parfois être mise au service de la démocratie ». (Document 1)

Grâce au numérique, les citoyens peuvent « faire entendre leur voix », partager et signer des pétitions en ligne, ce qui entraîne des changements tangibles (décisions politiques).

Question 4 : Vous participez à une discussion sur le numérique dans la démocratie. La question pour les participants est la suivante : « Le numérique est-il vraiment une menace pour la démocratie ? ». Expliquez votre point de vue dans un texte argumenté d’une quinzaine de lignes. Cela dépendra de vos connaissances et de vos documents.

De nombreux arguments sont attendus mais du contenu est requis, pas seulement des exemples :

  • Les valeurs de la République française : contre les discriminations, la laïcité, la liberté, l’égalité, la fraternité, les droits de l’homme peuvent être mises en cause ou, au contraire, promues via Internet
  • Intégrer la démocratie au numérique parce que c’est le deuxième média (doc 2)
  • Comment lutter contre les fausses informations : l’éducation aux médias (doc 1) à l’école notamment
  • Les réseaux sociaux sont à la source de la liberté d’expression : un rappel des limites de la liberté (pas d’incitation à la haine) mais cela peut conduire à un déchaînement d’extrémisme

voir également

Leave a Reply

Your email address will not be published.