Jacuzzi…

Comment le ministère compte-t-il accueillir les candidats au baccalauréat pendant la canicule de cette semaine ? Les épreuves finales du baccalauréat 2022 débutent le 14 juin en français, suivies le 15 juin en philosophie puis majeure orale. Cette première édition semi-régulière du nouveau baccalauréat comporte de nouvelles épreuves et des modifications importantes du nombre d’élèves. La chaleur sera là aussi. Le Ministère appelle le numéro de Samo…

Canicule : Le ministère décide de ne rien faire

35°C à Toulouse le 15 juin. 33 à Lyon ou Auxerre. 32 à Limoges. L’épreuve de philo fera transpirer les candidats, enfermés dans des pièces qui auront le temps de se réchauffer. Les parents et les syndicats ont approché le ministère pour exiger que les horaires des tests soient révisés.

Rien ne va arriver. Le ministère se borne à une circulaire adressée aux responsables des centres d’examen. “Une attention particulière sera portée à la santé des élèves, notamment les jeunes et les plus vulnérables qui passeront les épreuves du baccalauréat. Pour ces derniers, les chefs de centre d’examen veilleront à ce que les consignes soient respectées en cas de cycle de haute”. chaleur tout en assurant le bon déroulement des examens.

En ramenant le problème au niveau local, puisqu’il sait si bien le faire, le ministère se débarrasse de la gestion des questions. Au sol, l’eau sera fournie aux filtres. Le ministère demande aux établissements d’utiliser et d’aérer les “pièces les plus fraîches” très tôt le matin… Pour le reste, “on rappelle l’importance de faire également attention aux signes de coup de chaleur. Il faut alors agir vite, appeler le services médicaux d’urgence (SAMU 15).

Nouveaux essais

Mardi 14 juin, les bacheliers professionnels ouvrent le calendrier des épreuves de fin d’études du baccalauréat avec justificatif de français langue – histoire – géographie. Suivront les thèmes Droit de l’environnement et PSE le 15 juin, puis le 16 juin Polytechnique. Les examens professionnels écrits se déroulent du 16 au 23 juin. Celles de langues les 23 et 24. Pour le Bac technologique et général, la Philosophie ouvre le cours le 15 juin, suivie du français le 16 et de l’oral du 20 juin au 1er juillet. Cette dernière session est beaucoup plus courte que dans l’ancien bac. 40% des notes sont attribuables à l’évaluation continue. C’était le cas, par exemple, pour les langues, l’histoire géographique et l’enseignement des sciences, qui nécessitaient plusieurs jours d’examens. Les examens pour les cours de spécialité ont déjà été passés et sont sur le point d’être terminés. Il ne reste en juin que de la philosophie, de la philosophie et du grand bouche à oreille. Nous avons considérablement réduit le nombre et la durée des examens finaux, mais nous ne nous sommes pas préparés pour juin. Au contraire, la plupart des disciplines sont évaluées beaucoup plus tôt, en mai de cette année, en mars bien sûr. Le nouveau baccalauréat a en fait considérablement réduit la dernière année.

Cette année, pour la première fois, le processus du baccalauréat a été témoin de la nouvelle formule. ou presque. Car il fallait encore aménager les examens spécialisés, qui ont eu lieu avec deux mois de retard. Et aussi le test de français où le nombre de relevés de notes a été réduit mais le nombre d’exigences a augmenté. Pour le bac professionnel, les périodes de formation en entreprise ont été ramenées à 10 semaines au lieu de 18 à 22.

retraite professionnelle

Avec le baccalauréat on n’évite pas les chiffres. 709 399 candidats ont passé les épreuves finales du baccalauréat et 542 821 ont passé les épreuves de langue française attendues. Il y a 381 221 élèves en gare générale, 141 978 en technologie et 186 200 en formation professionnelle.

La particularité de ce cursus est le faible nombre de candidats. Il y a 1 % de candidats en moins dans la série générale (-0,7 %) et environ 2 % dans la série professionnelle (-1,6 %). Cette baisse, selon le ministère, témoigne d’une entrée précoce dans la vie professionnelle. La baisse des redoublants, après les taux records de 2021, doit aussi y être pour quelque chose.

On assiste également à des évolutions à travers des séries technologiques et professionnelles. Si l’enseignement technologique progresse (+0,2 %), c’est particulièrement en STMG (+3 %) alors que la série compte déjà plus de la moitié des candidats et en STD2A. La chaîne STL perd 8% de candidats, STI2D 4%. Dans le secteur professionnel, il y a moins de dix spécialisations qui couvrent la majorité des candidats. GA, que le ministère veut sabrer, compte toujours 21 000 candidats, 26 000 emplois commerciaux, 15 000 aides à la personne et services d’assistance.Dans l’industrie, les métiers de l’électricité comptent 15 000 candidats, la maintenance automobile 8 000, les équipements industriels 6 000. Un quart des majors (24) sont moins de 100 avancés. C’est le cas des techniciens de la menuiserie, de la toiture, de la blanchisserie et du gaz, par exemple.

François Jarrod

Leave a Reply

Your email address will not be published.