Un ministre brise la réserve républicaine pendant la campagne

C’est un exercice d’équilibre. Lors de cette élection législative, le gouvernement doit respecter période de veille, jusqu’au dimanche 19 juin. Pour ne pas impliquer les moyens de l’Etat dans la course démocratique, les membres de l’exécutif ne doivent pas « s’immiscer dans la campagne électorale ». ou soutenir un candidat lorsqu’il parle “officiellement”c’est-à-dire en tant qu’autorité gouvernementale », a ordonné une circulaire de Matignon en date du 10 février 2022.

A ce jeu, Sylvie Ritayo, ministre de l’Enseignement supérieur, s’est glissée entre les brèches. Lors d’une conférence de presse mardi 14 juin, le ministre s’est vanté Les avantages de Parcoursup Il constitue, selon elle, “une véritable avancée dans le premier quinquennat”.

Un communiqué de presse a été diffusé au lendemain du décès de Jean-Luc Mélenchon, à 20 heures sur France 2, très critique à l’égard de la plateforme d’éducation civique. Interview dans laquelle le leader de la France Insoumise appelle les jeunes à voter “Pour ceux qui veulent l’annuler” (Pas de débutants, ndlr).

Interrogée mardi sur le timing de son intervention, la ministre s’est dite “pleinement consciente du contexte”. “(…) Et je pense que c’est vraiment une façon de répondre que cet objet (Parcoursup, ndlr) oblige à voter pour la majorité‘, je l’ai laissé au détriment de son devoir de réserve.

Le comité de rédaction recommande

L’actualité de la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL, abonnez-vous à la newsletter RTL pour suivre toute l’actualité au quotidien

Leave a Reply

Your email address will not be published.