BAC 2022 : Plusieurs individus ont été condamnés pour détournement de matériels

Les épreuves du baccalauréat 2022 ont débuté dimanche 12 juin en Algérie. Dans l’espoir de réussir cet examen crucial, certains candidats se tournent vers la tricherie et l’escroquerie, notamment par les moyens de communication.

Le tribunal de Chlef a condamné un individu à un an de prison et à une amende de 100 000 dinars algériens ; Publier le sujet du test de langue arabe pour l’examen du baccalauréat.

Selon un communiqué de presse émis par le Procureur de la République près le Tribunal de Chlef ; L’intimé a diffusé le sujet du test de langue arabe pendant l’examen sur le groupe Facebook qu’il administre ; Répondre au nom « Baccalauréat Sciences Naturelles et Biologiques 2022 ».

Le Procureur de la République a ordonné l’ouverture d’une enquête après avoir révélé que le sujet du test de langue arabe pour le secteur scientifique avait fait l’objet d’une fuite, le 12 juin à 9h30, sur ledit groupe Facebook ; administré par le prévenu. diffusé pendant l’événement; Le fil divulgué a reçu de nombreux commentaires et réponses. N’oubliez pas que selon le programme des événements; L’examen de langue arabe devait avoir lieu de 8h30 à 11h le dimanche 12 juin.

La même source a indiqué qu’après avoir terminé les procédures d’enquête, Le principal accusé a comparu devant le parquet le 13 juin, au lendemain des faits. Ce dernier est jugé pour atteinte à l’intégrité des examens ; En publiant les documents du baccalauréat pendant le déroulement de l’examen ; Cela passe par les réseaux sociaux. Il a été condamné à un an de prison et à une amende de 100 000 dinars algériens.

BAC 2022 : 4 individus ont été condamnés à Khenchela pour avoir publié des sujets

Le même scénario de tricherie s’est produit à Khenchela et Ouled Rachachi. Les tribunaux ont condamné 4 personnes à des peines de prison pour avoir commencé à diffuser les épreuves du baccalauréat ; en utilisant les moyens de communication.

Selon un rapport du procureur de la République du tribunal de Khenchela. Trois personnes ont été condamnées sur-le-champ à un an de prison et à une amende de 20 000 dinars, et la saisie a été confisquée. Afin de commencer à publier et à s’évader des sujets des épreuves du baccalauréat en utilisant les moyens de communication.

Les enseignants superviseurs ont été accusés d’être impliqués dans l’orchestration de fuites de sujets du BAC à l’aide de Bluetooth ; révéler la même source. Après quoi, les 4 forces de sécurité sont intervenues à Khenchela pour présenter l’accusé au parquet.

Concernant la quatrième condamnation ; C’est quelqu’un qui a été arrêté par le département de sécurité d’Ouled Rachashi. Suspecté de faire la promotion d’appareils sensibles interdits sur les réseaux sociaux. En fait, ces appareils sont utilisés dans les communications par Bluetooth invisible ; L’intimé prévoyait de le revendre pour l’utiliser dans la tricherie et la fraude aux examens.

Les autorités compétentes ont saisi 18 de ces appareils lors d’une perquisition au domicile du suspect. Ce dernier a comparu devant le Parquet près le Tribunal d’Ouled Rashashi. Il a été condamné à deux mois de prison avec sursis, à la confiscation de la garde à vue et à une amende de 300 000 dinars.

Leave a Reply

Your email address will not be published.