Les écoliers et collégiens pourront rester chez eux vendredi dans les départements en alerte rouge

Selon une annonce du ministère de l’Education nationale, les collégiens et universitaires des 12 départements placés en vigilance rouge canicule par Météo France pourront rester chez eux vendredi. “Dans ces départements, en raison des températures très élevées, les parents pourront garder leurs enfants à la maison et ne pas les envoyer à l’école ou au collège”, précise le ministère.

L’accueil est maintenu dans les établissements

Les étudiants continueront d’être accueillis. “Les écoles et établissements maintiennent l’accueil des élèves”, compte tenu “d’éventuelles décisions de fermeture par les préfectures”, mais la rue du Grenelle a été achevée. “Seules les activités physiques de faible intensité sont autorisées”, précise le ministère, qui précise également que “l’hydratation régulière et régulière des élèves doit faire l’objet d’une vigilance particulière”.

Météo France a annoncé jeudi que 25 départements étaient placés en vigilance orange canicule et 12 en vigilance rouge canicule dès vendredi en raison de la première canicule jamais enregistrée en France. Les départements en alerte rouge – niveau le plus élevé du “plan national canicule” – se situent essentiellement le long de la façade atlantique. Ce sont la Charente, la Charente-Maritime, la Haute-Garonne, le Gers, la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne, les Deux-Sèvres, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, la Vendée et la Vienne.

Bab Ndiaye appelle les maires à la vigilance

Le ministre de l’Éducation nationale, Bab Ndiaye, a indiqué mercredi que les épreuves du baccalauréat, qui se déroulent en ce moment – avec l’épreuve écrite de français jeudi et l’oral principal à partir de lundi – “se dérouleront selon les modalités et les horaires prévus” malgré une vague Cependant, la situation était surveillée “avec attention”. Le ministre a réuni mardi après-midi les doyens à ce sujet et les a appelés à la “vigilance”.

Les syndicats d’enseignants ont déploré les instructions tardives. “Malgré les canicules qui se sont déjà produites ces dernières années, il a fallu attendre le milieu d’une période très chaude pour que les recommandations du ministère de l’Education nationale soient transmises aux doyens”, a-t-il déploré mercredi dans un communiqué de presse de la Fédération SE -Unsa, qui est considéré comme un « travail prioritaire à mener dans les années à venir », notamment en ce qui concerne « l’Adaptation des Bâtiments Scolaires ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.