“Leçon 1 : Vaincre Macron”

Evry-sur-Seine (Val-de-Marne) Reportage

21h30 ce soir, « il sera sobre »Comme le dit Darleo, un verre de vin blanc est à portée de main, ce dimanche 19 juin. Sous une pluie éparse, il est venu fêter la réélection de Mathilde Bannot, députée à 10e Département du Val-de-Marne et Président du groupe La France insoumise (ILF) à l’Assemblée nationale.

Mais l’état d’esprit du militant de 19 ans est comme le temps, sur ce balcon d’Ivry-sur-Seine, « variance ». « Nous avons plus de 80 députés [LFI], c’est énorme. Mais la bande marque et le Rassemblement National (RN) très haut. Nous aurions préféré avoir moins de députés au Parlement européen et ne pas avoir un groupe de députés RN à l’Assemblée nationale »Confirmer à l’élève.

Des militants nubiens regardent les résultats du deuxième tour au dixième toure Circuit Val de Marne dans un bistrot. © Jérémy Paoloni / Reporter

Didier Boer, 78 ans, est plus positif. Yahya « M » Jean-Luc Mélenchon, qui savait « Proposer quelque chose de concret à l’électorat » Il leur demande de l’élire Premier ministre. activiste ILF Un dynamisme sans précédent s’est longtemps fait sentir à la suite du premier tour de l’élection présidentielle et du bon résultat de Jean-Luc Mélenchon, arrivé à la troisième place. « Nous avons vu beaucoup de gens prier que nous n’avions pas vus auparavant. Les perdus, ou les jeunes. » Darleo est en fait l’un d’entre eux. Le joueur de 19 ans a commencé sa campagne pour ILF Moins de deux semaines. « Il y avait une réelle possibilité de Nubiens [Nouvelle union populaire écologique et sociale] pour sortir en tête. C’est l’union de la gauche qui m’a motivé »Confirme.

Des militants de 16-19 ans en soirée en soutien à Mathilde Bannot dans le Val-de-Marne. © Jérémy Paoloni / Reporter

victoire rachel keke, Les meilleures nouvelles du soir »

22 h 30 Résultats officiels de la circonscription enfin : chef de groupe ILF À l’Assemblée nationale obtient plus de 67,63 % des suffrages exprimés. Des cris de victoire s’élèvent de la cinquantaine de militants à l’approche des gouttes de pluie et du tonnerre.

Les coupes de sangria ne manquent pas, mais Mathilde Bannot attend toujours. Elle a déjà passé le début de soirée à QG National de la Nupes, à l’Elysée de Montmartre, à Paris.

De nombreux supporters gardent leur visage concentré sur leurs écrans de téléphone, qu’ils mettent à jour en permanence. Ils scrutent les résultats des camarades des autres catégories. « L’espoir est Rachel Kiki »Darlio explique. L’élection d’une ancienne femme de ménage, dans le Val-de-Marne, met du baume au cœur de beaucoup ici. « La victoire de Rachel Keke est la meilleure nouvelle de la soirée »ajoute Elise Mauretani-Boisson, attachée parlementaire auprès de Mathilde Baneau.

Les militants regardent les résultats. © Jérémy Paoloni / Reporter

l’Assemblée nationale », Ce sera rock’n’roll »

L’équilibre des pouvoirs au sein de la future Assemblée nationale commence à se dessiner. Sandor, 16 ans, est « Super surpris du résultat RN »qui ne cesse de monter. Le parti de Marine Le Pen a finalement gagné plus de places que le groupe ILF Ainsi, la présidence de la commission ad hoc des finances devrait être obtenue pour le premier groupe d’opposition.

Mathilde Bannot remercie ses militants après avoir été réélue le 10e Département du Val de Marne. © Jérémy Paoloni / Reporter

Si beaucoup d’entre eux avouent espérer un meilleur résultat au second tour des législatives, la plupart des militants s’intéressent aussi à la situation inédite à l’Assemblée nationale, sans la majorité absolue du parti d’Emmanuel Macron. « Ce sera rock’n’rollsourit Louis Boyer, un militant recruté au lendemain de la présidentielle. Enfin, nous jouerons selon les règles du jeu, avant que la tricherie était de 20 % de la population décidait de tout. Là, il va falloir écouter tout le monde. » Ses compagnons de table animés évoquent également la possibilité de dissoudre l’Assemblée nationale d’ici un an.

La “ responsabilité historique macaronis à la hausse RN

23 heures 30. « Mathilde, Mathilde, Mathilde. » Des cris ont éclipsé le tumulte des conversations. Le député est enfin arrivé. Improvisez immédiatement un discours d’une voix de chaire. « La première leçon est la défaite de Macron. Qui aurait pensé il y a deux mois, alors que le Nupes n’existait pas encore, qu’Emmanuel Macron n’avait pas la majorité absolue pour mettre en œuvre son programme ? ? » Et choisi de condamner « macaroni » Qui, selon elle, porte « Responsabilité historique dans la montée de l’Assemblée nationale ».

Mathilde Bannot dans un bar après avoir été réélue à 10 anse Département du Val de Marne. © Jérémy Paoloni / Reporter

Membre du Parlement européen, qui a annoncé son intention de se représenter à la présidence du groupe ILF Pour l’Assemblée nationale, il fixe le cap du nouveau quinquennat : « Voyez ce que nous pourrions faire pour 17 députés [LFI]. Imaginez ce que nous pourrions faire trois fois plus. »

Abonnez-vous gratuitement aux newsletters

Inscrivez-vous en moins d’une minute pour recevoir une sélection d’articles publiés par Journaliste.

Abonnement

Leave a Reply

Your email address will not be published.